Qu’est-ce qu’une dark kitchen ?

30 mars 2021 par Jordana Bonett0
pexels-klaus-nielsen-6287210-1280x853.jpg

Face au contexte sanitaire et à la fermeture des restaurants, une nouvelle branche de la restauration a vu le jour plus rapidement que prévu : les dark kitchen.

Le concept ? Des cuisines entièrement consacrées à la vente en livraison et à emporter de repas. Fini les salles pour accueillir du public. Seule une cuisine équipée professionnelle est nécessaire. Ces dark kitchen, aussi appelées cloud kitchen, ou ghost kitchen, permettent aux restaurateurs de s’occuper uniquement de leur cœur de métier : la cuisine.

Une économie à plusieurs niveaux

Plusieurs avantages pour le restaurateur. Principalement une importante baisse des coûts de personnel car plus besoin d’assurer le service. Economie au niveau des locaux également car plus besoin d’entretenir une salle. De plus, cela engendre un allégement du côté des démarches administratives puisqu’il n’est plus nécessaire de chercher un emplacement stratégique avec, de surcroît, un loyer souvent hors de prix. Les dark kitchen se placent dans les centres-villes afin de faciliter la livraison. Acquérir un fond de commerce ou un droit au bail et payer des commissions d’achats ne seront donc plus également indispensables… Une aubaine pour les restaurateurs.

Un des avantages des dark kitchen est aussi sa rapidité d’ouverture, permettant de tester rapidement une offre sans gros investissement. Cette offre peut ensuite être remplacée si elle ne fonctionne pas, et ce sans perturber toute une salle.

Une communication importante

Le budget marketing et communication doit, lui, augmenter lorsque tous les autres sont revus à la baisse. En effet, ces structures doivent détenir une image de marque solide et moderne si elles veulent avoir une chance de perdurer.

Les dark kitchen, en français appelées cuisines virtuelles, doivent communiquer à l’aide notamment des réseaux sociaux pour cibler leur clientèle. Le référencement Web devient aussi un élément majeur afin de se créer une e-réputation dans le secteur. De plus, pour que l’enseigne puisse enregistrer un maximum de commandes, le restaurant doit être connu de tous. Celui-ci doit donc, via la dark kitchen, communiquer sur sa disponibilité.

Si pendant longtemps les cuisines virtuelles étaient considérées comme une concurrence déloyale envers les restaurateurs traditionnels, elles sont maintenant vues comme une structure complémentaire au système traditionnel.

C’est pourquoi, avec l’essor de la vente en livraison et à emporter de repas, de plus en plus de dark kitchen vont voir le jour.

Vous souhaitez ouvrir votre restaurant virtuel prochainement ? Alors contactez-nous !

Jordana Bonett


Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *